L2 : Pourquoi de fortes et faibles densités ?

Publié le par M.Belmessaoud

Leçon 2 : Une Terre inégalement peuplée

 

http://www.gulliver-video.com/media/Zurb2-2densite-asie.jpg

http://www.gulliver-video.com/media/Zurb2-2densite-asie.jpg

Comment expliquer fortes densités et vides humains à l’échelle de l’Asie de l’Est ? Retrouve-t-on les mêmes facteurs explicatifs ailleurs dans le monde ?

 

I) Les facteurs historiques rendent compte des fortes densités

 Activité des élèves : p. 44-45 : questions 1, 2, 5

 Les fortes densités humaines en Asie de l’Est s’expliquent par :

 -          l’Histoire : les foyers asiatiques sont peuplés depuis très longtemps, ce qui explique, en partie, ce fort regroupement.

-          La présence d’activités économiques peuplantes : en Asie de l’Est et du Sud, la riziculture a longtemps nécessité beaucoup de bras, tout en étant capable de nourrir une population nombreuse. Dans les plaines littorales, les hommes sont attirés par les activités touristiques et commerciales.

 

II) Les facteurs physiques permettent d’expliquer des vides humains.

 Activité des élèves : p. 44-45 : question 6

 Les faibles densités humaines en Asie de l’Est s’expliquent en partie par :

 

-          Le relief : L’Ouest de la Chine est très montagneux. Ce n’est pas un relief où l’agriculture est facile à mettre en œuvre.

-          Le climat : De plus, le froid de l’Himalaya ou la sécheresse du désert de Gobi limitent l’occupation humaine.

 

III) Qu’en est-il ailleurs dans le monde ?

 Doc. 1 p 50 : question du manuel + doc. 3 -4

 Les grands foyers de peuplement se sont renforcés au cours des siècles. Ils correspondent à des régions où la présence des hommes est ancienne et fondée sur la culture d’une céréale (le blé dans le Bassin méditerranéen ou le riz en Asie de l’Est). De plus, les activités économiques (commerce, industrie…) ont attiré les hommes (migrations) et permis à la population de prospérer.

  Doc. 2-3 p. 52-53

 Les régions peu peuplées correspondent aux régions où les contraintes naturelles limitent les possibilités de vie des hommes. Le froid, la sécheresse, la chaleur humide des forêts tropicales rendent difficile l’occupation permanente de ces milieux. Les montagnes sont souvent peu peuplées car leur mise en valeur est limitée par la pente, obstacle à l’agriculture.

 Conclusion :

 Les fortes densités s’expliquent par l’histoire et l’activité économique. Les contraintes naturelles extrêmes (froid, altitude, sécheresse…) limitent le peuplement mais ne peuvent rendre compte à elles seules de la répartition de la population.

Les densités de population dépendent de la capacité des sociétés humaines à s’adapter, à mettre en valeur et à aménager leur territoire en fonction de leur culture, de leurs moyens financiers, techniques et économiques.

 

Devoirs : cartes 23 et 24 à compléter. 

Publié dans Cours

Commenter cet article